Aline de L'Escaille, une de mes amies qui est également communicatrice, a écrit un très beau texte concernant les animaux et la spiritualité. Elle m'a autorisé à le publier et je vous en souhaite une bonne lecture.

ANIMAUX ET SPIRITUALITE PAR ALINE DE L'ESCAILLE -Janvier 2019

Entrons dans le monde de la spiritualité des animaux avec le respect du mystère de cette dimension.

C’est pour moi une recherche jamais finie, que j’aborde avec amour et humilité. Elle s’appuie sur ma relation avec les animaux, l’écoute, l’observation et sur ma pratique de la communication animale intuitive. Les animaux communiquent par télépathie entre eux et avec les humains. Ils peuvent ainsi exprimer leur ressenti, leurs émotions. Je me mets à leur écoute et dialogue avec eux.

Les animaux s’incarnent sur la terre pour accomplir une mission, pour vivre un certain nombre d’expériences leur permettant d’avancer sur le chemin de l’évolution et de l’élévation. Je suis de plus en plus consciente de la mission qu’ils ont pour accompagner les humains sur leur propre chemin. Nous nous entraidons mutuellement, entraînons mutuellement sur nos parcours et ceci dans les différentes facettes, affective, relationnelle, psychologique, spirituelle.

S’intéresser à la spiritualité animale, c’est s’ouvrir sans comparer le chemin des animaux et le chemin des humains, libre de préjugés, de dogmes. La spiritualité se vit dans l’instant présent, elle évolue avec les changements vibratoires. Rien n’est figé, arrêté, mais ce qui est vécu à une période se met au service de ce qui vient après.

Les séparations entre les règnes s’effacent progressivement. La hiérarchie qui mettait l’homme en premier, en avant, a fait son temps. Ces visions ont été utiles en leur temps. Aujourd’hui la vibration s’intensifie, elle s’élève, le mouvement s’accélère et tout le vivant avance vers la Lumière, les plus centrés soutenant les plus fragiles. Chacun va vivre son chemin spirituel en fonction de ce qu’il est : il ne s’agit pas de comparer mais de se reconnaître dans la démarche et « de se faire un petit signe de connivence ».

De par mon expérience, je parlerai de ce que je vis et perçois avec les animaux de compagnie (chats, chiens, chevaux).

De plus en plus ils s’individualisent et développent leur dimension spirituelle. On ne peut plus les considérer uniquement sur leur aspect communautaire. Quand on aborde un cheminement spirituel , on ne peut plus considérer le monde animal dans une globalité rigide. Selon leur personnalité, leur histoire, leur éducation, leurs conditions de vie et leurs relations, ils vont évoluer et s’élever chacun à leur rythme.

Chacun est dépositaire d’une âme qu’il va vivifier, déployer. La Lumière est en eux. Ils sont dans l’amour, sans jugement, sans critique, dans le don, la générosité, au service de cette vie intérieure en eux, en l’humain qu’ils côtoient. Ils accomplissent un travail et la façon de vivre les événements de la vie induisent des transformations tant pour l’humain que pour l’animal. Alors se développent des qualités d’âme et la Lumière brille plus intensément. Amour inconditionnel, non critique, non jugement, fidélité, acceptation de ce qui arrive…sont plus que des traits de caractères. Je vois que ces qualités s’enracinent dans quelque chose de beaucoup plus profond, la sagesse universelle. Et les animaux manifestent ces aspects naturellement, légèrement.

Les animaux ont une grande capacité de résilience, un fonctionnement de penser qui n’est pas entravé par le refus, les résistances, les regrets et les ressentiments quand ils ont pu exprimer leurs émotions et être reconnus. A l’échelle de mon expérience, je perçois qu’ils sont de plus en plus conscients, conscients du sens de la vie, de leur place et en cohérence.

Quand ils ont accompli leur travail auprès des humains, ils se retirent. Ils sont porteurs de la sagesse quant au passage sur la terre, la naissance, la mort, le sens et ils n’expriment pas de peur, de refus. Quelquefois, ils prennent un temps pour s’alléger des dernières scories, déployer encore plus radicalement la Lumière en eux : le corps est déposé et l’ âme s’élève vers le monde de l’amour.

Leur chemin spirituel ne passe pas par le même itinéraire (VOIR NOTE BAS DE PAGE) que les humains mais tout le vivant va vers cette même Lumière divine qui nous appelle et dont parle la sagesse universelle. Et on pourrait élargir la recherche à toute la création.

Les animaux sont porteurs de sagesse, amour, générosité …et je peux remarquer que certaines espèces mettent un aspect plus en lumière. Ainsi le groupe des chevaux est plus spécifiquement dans la sagesse universelle. Il vient auprès des humains pour les appeler, les guider, montrer la voie. En communiquant avec les chevaux, j’ai cette sensation qu’ils travaillent à la fois individuellement et en groupe, à la fois dans ce monde et dans le monde de la Lumière, comme à la limite pour soutenir le vivant dans ce passage vers la spiritualité.

S’ouvrir à la spiritualité des animaux est source de gratitude, d’élan et de joie. Avancer à deux pieds ou à quatre pattes, chacun à son rythme, selon ses possibilités, son histoire en s’entraidant et passer la porte : nos âmes entrent ainsi dans leur domaine de vie. Et toutes les âmes qui passent cette porte intensifient la force d’attraction pour les suivantes. A chaque moment de notre vie, toutes les dimensions se déploient : c’est maintenant dans la vie d’aujourd’hui que la spiritualité vibre en l’homme, en l’animal et nous sommes au service de l’unité des âmes.

Cette unité ouvre la possibilité d’une réaction alchimique. Là nous entrons dans le silence, la gratitude, la joie, le mystère du divin.

Je ne voudrais pas oublier tous les animaux qui ne peuvent pas épanouir leur potentiel spirituel : les animaux d’élevage, les animaux maltraités, chassés, tués. Par ma façon de vivre, par mon travail intérieur, j’essaie de participer à ce courant de force pour ouvrir les consciences et pour que les humains agissent enfin pour libérer les animaux enchaînés, les âmes emprisonnées. Et puis surtout, je fais confiance à la force d’amour qui prend soin des âmes et vient libérer celles des animaux martyrisés.

Une prochaine étape sera pour moi la rencontre avec certains animaux dits sauvages. Par exemple j’ai eu la possibilité de ressentir cette dimension spirituelle chez les chevreuils et je vais partir à leur rencontre et écouter ce qu’ils nous disent notamment en terme de légèreté, de pardon et de bienveillance.

Le chemin se poursuit…

Notes :

1 - Itinéraire : (leur chemin ne passe pas par le même itinéraire que les humains)

A travers mes expériences, j’ai pu constaté que les animaux vivent leur spiritualité très naturellement. Elle les habite et ils suivent leur mission. Ils sont « très cœur ».

Les humains ont un mental développé ; ils vivent leur spiritualité avec la tête et le cœur ; ils sont appelés à comprendre avec le cœur, mais c’est un chemin. Ils ont un psychisme et une psychologie complexes, un ego puissant et manipulateur. Ils ont aussi beaucoup de traditions qui les ont formés. Ils ont donc tout un parcours d’introspection, de compréhension, de déconditionnement à faire pour aller vers la Lumière et en vivre. Le plus souvent, les humains ont besoin d’une forme : textes, rituels, méditation à laquelle ils consacrent du temps individuellement et / ou collectivement.

Il n’y a pas de comparaison à faire, pas de jugement à émettre, juste à suivre son chemin en rapport avec ce que nous sommes, ce qui nous est proposé.

Des itinéraires différents mais une même montagne que nous gravissons ensemble.