Nous devons garder en mémoire que nous ne possédons pas un animal. Nous avons simplement la chance et le bonheur d'être leur gardien. 

Les animaux ont un chemin qui leur est propre et les motifs de disparition ou de fugues sont variés. Certains peuvent être appelés pour une autre mission et d'autres quittent leur foyer parce qu'une situation ne leur convient plus.

Les animaux sont en mesure de décider quand et comment ils vont mourir, même par mort violente. Ceux qui font ce choix conscient et qui ressentent que leurs objectifs ont été atteints s'élèvent rapidement pour poursuivre leur parcours en toute sérénité.

Les circonstances qui entourent le décès d'un animal peuvent être complexes et pleine de sens et pour nous, la source d'enseignement spirituelle. Pour accepter son départ, il peut être utile de comprendre le but de sa vie, même si parfois sa disparition demeurera troublante et déroutante pour les personnes qui restent. Cela fait certainement partie d'un plan plus vaste qu'il ne nous appartient pas de connaître.

Les morts subites

Certains animaux s'incarnent dans un but bien précis et ils s'en vont dès qu'ils ont atteint leur objectif. Certains d'entre eux viennent pour guider une personne ou pour achever quelque chose qui n'a pas pu l'être lors d'une précédent vie. Lorsqu'ils nous ont amené à bon port, ils nous quittent de manière subite, accident, crise cardiaque ou courte maladie. Ils organisent leur départ dans les moindres détails et sont généralement parfaitement prêts et alignés, et ce même en cas de mort violente. Ils rejoignent rapidement la lumière où il leur est confié une autre mission.

Cependant, si l'animal n'a pas l'entendement nécessaire à son départ, il peut être confus et inquiet. Il peut arriver que les animaux, victimes d'accident de la route, n'aient pas conscience qu'ils sont décédés. Dans ce cas, ils peuvent flotter autour de leurs corps et chercher à rester dans le monde qu'ils connaissent, voire à réintégrer leurs enveloppes physiques. Pour les aider, informez-les qu'ils ont quitté notre plan terrestre et proposez-leur d'aller vers la lumière. Le simple fait de les aviser est généralement suffisant pour leur permettre de continuer leur chemin.

Les disparitions

Les fugues sont fréquentes lorsqu'il y a un changement au sein de la famille (déménagement, séparation, maladie..). Chez les chats, la perte de place au sein de la famille est un motif courant de fugues. Ils peuvent s'éloigner pour diverses raisons : absences répétées du gardien, enfants bruyants et irrespectueux, arrivée d'un nouvel arrivant (bébé ou animal).

Ils peuvent aussi disparaître lorsque nous sommes perturbés et que la situation devient trop lourde pour eux. Ils cherchent alors à se ressourcer en se connectant à la Terre et la plupart du temps, ils réapparaissent quelques jours plus tard, en pleine forme.

Certaines disparitions pourraient être évitées si nous prenions le temps d'informer l'animal de ce qui va se passer (déménagement) ou de l'écouter (notamment en cas de disparition suite à l'arrivée d'un autre compagnon – humain ou animal). Une bonne écoute et de l'empathie à son égard peut le faire changer d'avis et il réintégrera son foyer.

Quelques conseils en cas de disparition

  •  Essayez de garder votre calme et de prendre du recul. 
  •  Parlez à vos voisins et posez des affiches.
  •  Contactez les SPA et les vétérinaires
  •  Faites des rondes régulières pendant plusieurs jours aux heures tranquilles du matin et du soir.

 N’oubliez pas de faire identifier votre animal même si vous êtes en appartement.

Voici ce que dit Marta Williams dans son livre "La connexion perdue" concernant l'arrêt des recherches :  "Quand cesser les recherches : Je travaille deux ou parfois trois fois sur un même cas et, si je ne découvre aucun indice utile, j’arrête. Je suggère à mes clients de continuer les recherches en fonction du temps et des ressources qu’ils peuvent y consacrer, mais s’ils ne trouvent rien de nouveau, alors il faut songer à ralentir le rythme. Il est bon de renouveler les affiches et de rappeler de temps à autre les cliniques vétérinaires et les refuges pour animaux, mais au bout d’un certain temps, il faut se rendre à l’évidence et se dire que l’on ne saura peut-être jamais ce qui s’est passé."

Voici un lien qui vous propose une méthode pratique. Ce sont les conseils de Patricia Franckhauser, Responsable Bénévole de Protection Animale.

Nota bene : Beaucoup d'entre vous se tournent vers des communicateurs, médiums, magnétiseurs ou autres.... Toutes ces personnes peuvent être d'un grand secours et obtenir d'excellents résultats. Cependant, il arrive que la fréquence émise par l'animal fausse les investigations et entraîne des contradictions. L'un le sent mort, l'autre vivant. En voici l'explication : l'animal est décédé en accord avec les circonstances de sa mort. En paix, il s'élève rapidement dans une vibration douce et joyeuse. À l'inverse, bien que vivant, sa fréquence s'apparente à celle de la mort parce qu'il se trouve dans des conditions de stress extrême.